Grande pensée à la Syrie.

juillet 4, 2012 § 1 commentaire

Un ami est rentré aujourd’hui de Damas. Il est originaire de Homs. Il venait de découvrir à travers une photo que son frère lui a envoyée,  sa maison (qu’il a fini de meubler trois jours avant le déclenchement de l’opération « Révolution-a-la con »). La maison en question ressemble aujourd’hui à ce qu’on a pu découvrir avec atrocité durant la guerre civile au Liban. Il n’a pas dit un mot, il nous a juste dit que c’est dommage parcequ’avec sa femme ils avaient vraiment choisi les plus beaux meubles de la ville. Il a refermé son ordinateur. 

Quelques minutes de silence gênants plus tard il nous a dit à quel point les choses allaient mal… A Damas tous les jours, une à deux explosions… Homs est une ville morte. Le reste de la Syrie est entrain d’être morceler, à l’image de ses voisins (oui même le Liban mes chers compatriotes) dans le cadre d’un plan international géant qui a débuté depuis des années et qui continue à mijoter tantôt à petits feu, tantôt à grandes braises. 

J’ai pensé à tous ces gens, qu’on soit pour ou contre un pays (comme de toute façon pouvons-nous être contre tout un pays…) on ne peut ignorer le fait que les pots cassés n’appartiennent qu’a des civils qui n’ont rien demandé à personne. 

J’ai mal au coeur en pensant à Damas, à ses magnifiques ruelles, ses maisons, ses palais orientaux, Bab Touma, les Souks, les mosquées, la vielle ville, des amis… Non ce n’est pas de la poésie orientaliste, la Syrie est un de ces pays qui ont su garder un caché oriental magique. J’ai des souvenirs de séjours là- bas, et j’ai les larmes aux yeux.

Mais qu’est ce que des souvenirs de voyage et de tourisme comparés à ce gars qui vient de découvrir sa maison, sa voiture et son quartier en ruine!

Mais combien d’années nous faut-il encore pour que les hommes comprennent que c’est CON et BETE  la guerre. 

Combien d’année faut-il encore aux hommes pour comprendre qu’on n’élimine pas une race, un pays, des peuples, des cultures!

Je n’ose regarder dans les yeux mon hôte… Comme si j’avais honte d’appartenir à la race humaine telle q’elle est.

« Désolé de vous avoir foutu la mauvaise ambiance.. »

En plus il s’excuse.

 

§ Une réponse à Grande pensée à la Syrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Grande pensée à la Syrie. à Demaville's Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :