Dimanche.

avril 3, 2011 § Poster un commentaire

J’adore les premiers dimanches de printemps à Beyrouth.

L’air est léger, le ciel n’est pas encore touché par la pollution estivale donc si bleu qu’avec la robe jaune que je porte  aujourd’hui je fais grosse tache ambulante.

Et comme on est dimanche, le travail incessant des travaux de construction (destruction) dans la ville est momentanément  suspendu.  Les gens sont souriants, les route sont vides, et mise à part quelques conducteurs éternellement stressés au volant, pas le soupçon d’un bruit dérangeant vient empiéter sur les doux murmures des oiseaux…

Bref une paisibilité qui semble si éphémère que je m’y accroche comme à une belle phrase, ou à un moment sorti de son temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Dimanche. à Demaville's Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :