Grand Corps Malade

mars 28, 2010 § Poster un commentaire

Voila, ca avait commence a se faire rare les concerts d’ou l’on sort heureux, epanouis, prets a toute epreuve, amoureux de la vie, de ceux qui nous entourent. Les mots comme prevu ont coule de source, ils ont touche, fait rire, amuse, attriste, revolte, survolte. La vitalite de la ville, le charme de la Nuit, l’Amour a cote duquel on passe, puis celui qu’on vit, les peres, les meres, la nature, le systeme scolaire, le temps qui passe, le destin…il a glisse d’un theme a un autre avec un naturel qui lui va si bien. Je m’attendais a voir un gars sympa venu nous « Slammer » des textes, mais je m’attendais pas a ce qu’il soit aussi malicieux, et ses mots aussi percutants. Ca a fait du bien. » A la tete, au coeur, et excusez -moi Mesdames, aux couilles :_). »

Ses textes sont etudies et  inscrits au Bac Francais. C’est pas trop cool ca!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Grand Corps Malade à Demaville's Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :