Grand Corps Malade

mars 20, 2010 § Poster un commentaire

Le 28 Mars,  Grand Corps Malade au Music Hall.

J’avais pas mal entendu parle de Grand Corps Malade sans trop connaitre l’histoire du gars, ni ce que c’est exactement que le Slam. Et puis j’apprends qu’il vient faire un concert au Liban, et du coup ma curiosité reprend le dessus et je fait une petite recherche. Donc en bref pour ceux et celles qui connaissent un peu ou pas du tout, un peu de préparation avant d’aller écouter ses textes.

C’est donc l’histoire de ce tres grand gaillard, grand de taille, presque 2 mètres, fou amoureux passionne de sport. Il adore le Basket,  il excelle et décide de faire une carrière de sportif de haut niveau dans la matière. A 20 ans, alors qu’il s’amuse avec ses potes autour d’une piscine il fait un plongeon dans l’eau et  sa vie bascule: le niveau de l’eau est très bas, il se fracasse la colonne vertébrale. On lui dit qu’il ne pourra plus jamais marcher, mais après une année de réhabilitation,  il arrive a se remettre sur pied.

Mais ce qui fait sa force n’est sans doute pas dans son histoire bien que traumatisante: il y a des histoires nettement plus traumatisantes que ca dans le monde, et d’autres artistes qui sont plonges dans des ennuis de sante bien plus graves…

Mais alors qu’est ce qui fait la force de gars? C’est la ou ca devient intéressant. C’est au moment ou il commence a flirter avec les mots pour pouvoir exprimer ce qu’il ya de plus humain chez l’homme: « son corps, son cœur et ses couilles ».

Ce corps, avec lequel on vit, si fort et fragile a la fois, qui nous lâche au moment ou on s’y attend pas, qui a besoin d’une si grande attention, sensible au moindre glissement, a la moindre attaque, qui tient a un fil, qui doit supporter les agressions du cerveau, les sautes d’humeur du cœur. Quand on est en bonne sante, on y pense pas trop, puis vient le moment ou on l’est plus et la on réalise a quel point ce temple dans lequel nos pensées circulent est fait de 80%verre, et 20% de soie. On réalise aussi que cette usine qu’est le corps humain a besoin d’un excellent entretien pour que nos organes fonctionnent tous à plein régime.

On peut ne pas être toucher par ca, on se sent invulnérables et loin de tous ces maux, et on a raison, si on y pensait tout le temps, on serait sans doute bien malade, plus souvent, plus vite. Et c’est la deuxième force de Grand Corps Malade, c’est sa façon de faire face a ce problème du Corps: en usant de l’ironie, de la légèreté des mots, des images qui font parfois rire et de la dérision. Parcequ’une chose peut nous sauver de la loi naturelle de la vie, de la fatalité posée sur notre corps en perpétuel changement: la poésie, les mots, l’humour, l’humour, l’humour. Et quand notre corps n’arrive plus a faire sa gymnastique, c’est aux mots de le faire.

Voila. Je ne m’attendais pas a en faire tout un post vu que je ne l’ai jamais vu en concert, mais je ne sais pas pourquoi je me sens si touchée par ses textes et j’attends impatiemment le jour ou on va aller l’écouter.

Et c’est quoi le Slam?

Selon ce que j’ai pioche dans son site officiel (http://www.grandcorpsmalade.com/slam.htm),  voila ce qu’il en dit:

« Il y a évidemment autant de définitions du slam qu’il y a de slameurs et de spectateurs des scènes slam.

Pourtant il existe, paraît-il, quelques règles, quelques codes :
– les textes doivent être dits a cappella (« sinon c’est plus du slam » ?)
– les textes ne doivent pas excéder 3 minutes (oui mais quand même des fois, c’est 5 minutes…)
– dans les scènes ouvertes, c’est « un texte dit = un verre offert » (sauf quand le patron du bar n’est pas d’accord…)

Bref, loin de toutes ces incertaines certitudes, le slam c’est avant tout une bouche qui donne et des oreilles qui prennent. C’est le moyen le plus facile de partager un texte, donc de partager des émotions et l’envie de jouer avec des mots.

Le slam est peut-être un art, le slam est peut-être un mouvement, le slam est sûrement un Moment… Un moment d’écoute, un moment de tolérance, un moment de rencontres, un moment de partage.

enfin bon, moi je dis ça… »

Grand Corps Malade

En pré dégustation, quelques vidéos piquées de You tube.

http://www.youtube.com/watch?v=H1zwtH7Kgys

http://www.youtube.com/watch?v=KFxzv_LSufY

http://www.youtube.com/watch?v=8LXaSFgVxGs&feature=fvsr

Au Music Hall, le 28 Mars.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Grand Corps Malade à Demaville's Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :