EMOS

février 22, 2010 § Poster un commentaire

Ou l’etrange histoire de ces créatures sensibles…

Je commençais pas mal à entendre  ce terme Emo et cette histoire (très banale je vous le dis à l’avance) m’a fait réagir.

Un beau jour W. et son pote J. decident d’entreprendre une ballade à vélo de Achrafieh à Jounieh. En route, la copine de W. l’appelle et lui dit de passer au City Mall (centre commercial). Ils arrivent donc très naturellement à vélo et décident de les garer dans le parking avec le reste des voitures.

Le gars de la sécurité redresse son autorité à la vue de W. et J. et leur parle de haut. Mais avant que je ne vous raconte l’essence de leur conversation très basique, je sens qu’une precision s’impose: ce qu’ils font dans la vie et physiquement à quoi ils ressemblent. W. est en dernière année « business marketing » à la fac. Son pote J. a fini de la fac et travaille chez M. comme un des responsables des ventes. Les deux ont la tête basique de deux Libanais basiques c’est-à-dire que pour rien au monde on puisse les regarder avec surprise ou questionnement. Je ne dis pas qu’ils ne sont pas charmants, bien au contraire, mais je dis juste qu’ils n’ont ni la tête punk, ni l’ombre d’un tatou sur le bras, pas de piercing qui fasse peur et des couleurs tout à fait neutre. Ils sont a vélo de temps en temps pour rigoler et changer d’habitudes bref deux jeunes de 25 ans des plus banals qui puissent exister.

Le gars de la sécurité,  qui lui a plutôt l’air bien dans ses chaussures,  quand ils les voient arriver à vélo les arrête si vite qu’ils n’ont pas le temps de dire :

 » Wlouk qu’est ce qui se passe?

Le gars de la sécurité:

« Shou…? Et qu’est- ce -qui se passe? »

W. lui dit qu’ils veulent garer leurs vélos le temps de passer au centre commercial. Le gars les regarde et sourit genre : »HA HA HA » Puis rajoute :

« Ne vous foutez pas de ma gueule partez d’ici on n’accepte pas des EMOS dans le Mall. »

Et voilà, sorti de la bouche du gars de la secu, le mot Emo qui a raisonné pendant des heures dans ma tête.

Emo?

W. et J. tentent tant bien que mal de montrer au mec de la sécurité qu’ils ne font du mal à personne. Des mecs à vélo ça fait peur ? Ça  represente un danger majeur pour la sécurité du centre commercial?  Ils ont fini par laisser tomber, trop Emos pour le gars…et W.trop énervé a du faire un coup de fil à sa copine pour annuler le petit rancard.

Quand W. m’a raconté l’histoire je me suis penchée sur cette Affaire Emo. Sans vouloir rentrer dans l’histoire de la naissance de ce mouvement,de la mode qu’il génère, et du punk-rock dont il est issu,  c’est de comment certaines personnes aujourd’hui sont effarées a la vue des personnes qui ne rentrent pas dans leurs normes, leurs préjugés, leur paquet d’inébranlables traditions et leur desir d’imposer de force leur avis sur la question. Et c’est eux qui ont toujours raison.

Un « darak » voit des gars habillés de façon un peu plus excentrique,  et c’est la chasse aux Emos! Un gars qui chante des chansons rebelles contre la société et pour que les gens se remettent en question et c’est la chasse aux Emos! Pire encore deux gars à vélo  et c’est la chasse aux Emos! Une couleur de cheveux en plus, un mot en moins, un chapeau sur la tête, un foulard bariolé , une veste à carreaux et c’est la chasse aux Emos!

Les darak representent les chasseurs aux Emos et il suffit que physiquement certaines personnes ne rentrent pas dans une norme que c’est fini pour eux.  Qu’ils soient premiers de leur classe, avec une ambition de devenir chercheur , qu’ils ne font du mal à personne et qui par dessus tout,  jurent par dieu puis leurs parents puis leurs patries! Il suffit d’etre physiquement un peu différent, ou pire encore d’être à velo un jour pour être traités de façon négative et hautaine de Emo.

Tout ça pour dire que le Moyen -Age n’est finalement pas si loin que ça…

Avis aux gars de la sécurité, et aux daraks et compagnie, « relax » les gars et cherchez bien plus loin que le bout de votre nez, il y a parmi les habitants de ce pays, des gens qui physiquement ont l’air de tout à fait rentrer dans vos normes de sécurité et qui representent un danger bien plus grave que quelques jeunes qui font une crise d’adolescence ou quelques gars à vélo…

Et vous savez le pire, ceux-la sont plus difficiles à être repérés… Et oui tout n’est pas que  question d’apparence extérieure. Je sais que ça a l’air bizarre pour vous dans un pays ou l’apparence compte tellement,  mais il faut un peu plus faire travailler vos méninges à partir d’aujourd’hui si vous voulez garantir la sécurité dans notre pays…

Et pour vous,  en bonus, quelques citations issues du mouvement Emo:

« Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can’t always see The pain someone feels. »

« Time’s a precious thing to waste, but friends are more precious »

« The sad truth is that most evil is done by people who never make up their minds to be good or evil. »

« The saddest aspect of life right now is that science gathers knowledge faster than society gathers wisdom. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement EMOS à Demaville's Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :