Nostalgie « urbanique »

décembre 6, 2009 § Poster un commentaire

Camera à la main, toujours dans la frustration d’archiver mon époque, de capter une émotion, de toucher a une seconde de bonheur total, a une minute de tristesse absolue. Collective la mémoire, personnelle la vision et la camera toujours a la main, suit les cours d’une ville qui finit par stagner a cause de son mouvement perpétuel. Et cette stagnation je la filme, j’arrête pas je vous jure de filmer, tourner me donne un vertige chaleureux, je capte ce que je ne comprends pas, brule d’envie, je souris, je m’émeus, je me sens appartenir a cet instant ou tout me  dépasse.

J’archive et j’archive…Je suis une collectionneuse de moments.

Maintenant je filme ce qui reste d’un espace publique, d’un espace qui se transforme contre mon gre, au gre de ceux qui ont le pouvoir de le faire, de toucher a ce qui au fond ne leur appartient pas, ils croient bien faire, solidaires de rien.

Je filme alors une ruelle, un balcon, une chambre, tes yeux. Et je continue à archiver.

Et tant pis pour la belle vieille maison aux arcades fleuries,  elle sera restée dans la mémoire de qui veut , et dans les archives personnelles de celui qui l’aura vue avant qu’elle ne disparaisse.

La camera toujours a la main, je continue à tourner, a pied, bien sur, car de mon etage a Sama Beyrouth je ne vois rien de ce qui se passe ici bas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Nostalgie « urbanique » à Demaville's Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :